Site is loading
nuancier couleurs indispensable en décoration

Devenir décorateur, quelle formation ?

Comme son nom l’indique, le décorateur est le responsable de la décoration intérieure de la maison. Il s’occupe des revêtements, des volumes, des matériaux, des couleurs, des motifs, des luminaires, des mobiliers, des finitions et de tous les éléments décoratifs. Son objectif principal est de rendre une pièce esthétique et stylée et c’est également lui qui garantit le confort et la praticité dans une maison.
A l’heure où l’on parle, il existe des milliers de décorateurs en France, mais cela ne suffit pas encore pour couvrir les demandes. D’où l’intérêt de montrer dans cet article les formations à suivre pour renforcer ce secteur.

Les cursus les plus prisés pour devenir décorateur

Pour devenir décorateur ou décorateur d’intérieur, il faut suivre des formations d’arts appliqués et des beaux-arts ou intégrer dans les écoles prestigieuses comme l’Ecole de Louvre, Boulle, Olivier de Serres-Ensaama, Ensad, La Marinière ou Camondo.
Pour être précis, l’idéal est d’acquérir un niveau Bac+5, c’est-à-dire : un diplôme national d’arts plastiques design, un diplôme national supérieur d’expression plastique design de Toulouse et d’Angers, un diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur ou un diplôme de l’école Bleue, de l’Esail de Lyon ou de l’académie Charpentier.
Sinon, il n’y a pas de mal non plus à avoir un niveau Bac+4, notamment : un diplôme supérieur d’arts appliqués architecture intérieure et création de modèles ou un diplôme supérieur d’arts appliqués créateur-concepteur option architecture intérieure et environnement.

Les qualités requises pour porter le titre de décorateur reconnu

Par ailleurs, il convient de noter que ces formations ne suffisent pas pour devenir un bon décorateur. Il faut également avoir certaines qualités, comme : une bonne capacité d’écoute, un esprit synthétique et créatif, un sens artistique et une maîtrise des techniques de dessin.
Mis à part cela, il faut également être ingénieux, astucieux et minutieux. En fait, un décorateur doit savoir s’adapter aux différents lieux où il intervient. Puis, il doit aussi connaître et respecter les normes de sécurité en la matière tout en sachant jouer entre esthétisme et contraintes techniques.
Et pour terminer, un décorateur doit avoir un bon sens relationnel pour qu’il soit apte à collaborer avec ses clients ainsi qu’avec ses fournisseurs et les autres ouvriers qui travaillent sur les chantiers.

Situation et possibilité d’évolution du métier de décorateur

Un décorateur peut travailler à son compte ou travailler comme salarié. Il est vrai que son insertion est un peu difficile mais il peut très bien trouver sa place dans un bureau d’études, dans un cabinet d’architecture et dans des entreprises du bâtiment second œuvre.
S’il le souhaite, il peut également rejoindre les organismes qui travaillent pour l’Etat. Sinon, il peut aussi se lancer dans la scénographie, dans le design de produit ou dans l’univers de la communication.

Add new comment